Gringe :
Ils ont foutu mon libre arbitre sous anesthésie
Tu m’arrêtes si j’me trompe on fait d’l’arthrite à éventrer nos garettes-ci
Evidemment qu’elle rétrécie mon espérance de vie moi
Depuis l’temps qu’j’dévie, j’plonge mes facéties dans l’amnésie
J’ai d’la résine plein les poumons, une vision d’la vie qu’en bas résille
Et tu l’apprécies que j’te baise ou non
Sur ta fm on fait pleuvoir l’hémoglobine, mon coté sombre veut tenir les rênes
Hip hop et mauvaise onde veuves noir à l’IRM
J’avance avec une sonde et j’m’enfonce doucement mais surement à petite gégor
Ces témoignages d’nos vécus sont
J’pisse sur ton écusson sauvage sous tout rapport
Garde la main sur le levier, boite 6 vitesses pour mes pulsions
J’mets tout l’monde d’accord, mon son hardcore ou charitable
Toujours profond comme la gorge à Rita
O.r.e.l, Skread et Gringe, attention bombes à bord et t’auras ta pute de haine en héritage
Une césarienne et la vie m’sourit
Musique malsaine en 16/9ème sortit d’une chatte par la brigade de déminage
Maudis, condamné à une mort lente
J’suis qu’le produit d’mon taudis, mon putain d’environnement

Refrain (x2) :
On compte même plus nos accidents d’trajet
Mec j’en ai marre de vivre
Ma haine enfante d’une mélodie enragée
Casseurs Flowters talent salement fâché
J’ai l’image de ta pute de schnek en tête avant d’cracher

Orelsan :
J’suis ptêtre qu’une victime mais j’veux voir ta mère en vitrine
Sur un trottoir à dame, dans une caravane sur le macadam
Fais pas d’amalgame, j’te parle pas d’ta vie j’te parle d’la mienne
Passe pas la douane avec ma cam dans ta chêne ou ta boite crânienne
Rimes sur vinyle dans la ville et ya pas d’mobile
Fuis sans permis dans la nuit dans ta batmobile
Matte nos vies, fumeurs de camomille, rappeurs de pacotille
A l’arrivé des narcotiques, prend tes jambes à ta carotide
J’aime pas ceux qui s’la raconte et ceux qui portent des flingues
Ca inclus ta police et donc si tu veux tu peux porter plainte
J’m’intéresse pas à ce que vous disez dans les magasines
J’veux juste un peu d’respect et baiser ma voisine
Percer dans la zik, cracher dans ta fille, tricher dans la file
Personne peut m’clasher car personne m’arrive à la cheville
Pour passer les castings, faites les timp’ ou faites pas l’clip
Ca commence par les pastilles, finit par les seringues et l’élastique

Refrain (x2) :
On compte même plus nos accidents d’trajet
Mec j’en ai marre de vivre
Ma haine enfante d’une mélodie enragée
Casseurs Flowters talent salement fâché
J’ai l’image de ta pute de schnek en tête avant d’cracher

Orelsan La Fête est finie - Acheter l'album