Hey !
Pour les trois prochaines minutes, j’veux qu’on m’appele: Jimmy Punchline, oh !

C’est le retour de la légende de Jimmy
Même si j’peux craquer à tout moment, comme les jambes de Djibril (criik)
2008 j’lance le missile
Si t’écoutais pas d’rap en 98, change de vinyl
Parce que j’kick la prod à l’ancienne, nique la mode
J’vien kicker, comme quand j’kickais pour démarrer ma Vogue
Cherche pas de messages dans mes phases, dans mes métaphores
J’fais ça pour le plaisir, parce que j’trouve que j’déchire
Oh! J’représente le 7
J’écris des textes tirés pas les cheveux comme ta meuf en levrette (han!)
J’crache le feu sur ta bande de traître
C’est le remake de Sodome et Gomorrhe, un holocauste sonore
J’suis trop gore pour le grand public
T’fraçon j’m’en branle des victoires de la musique, j’vise les Hot d’Or
Tous les jours j’me couche aux aurores
Et j’pars au taf avec une gueule d’enterrement comme si j’étais croque-mort

J’suis les Beatles pour les jeunes ados
J’pourrais passer sur Sky même si mon single s’appelait Fun Radio
J’crache dans tes règles ça fait ketchup-mayo
J’te baise sur un tas d’boîte, t’attrapes une syphilis de derrière les fagots
J’distribue des CD dans l’hexagone
Pendant qu’tu distribues tes CV dans les Mc Do
Alors j’comprend qu’tu voudrais faire un feat.
Mais moi j’voudrais un Big Mac et une grande frite

Et ça fait 1 pour mon estomac, 2 pour ma bite
Basse-Normandie 14000, tu sais ou j’habite
Jimmy-Jimmy-Jimmy viens t’ôter la vie
J’t’envois en chimi-chimio chimiothérapie
Oui c’est gratuit j’suis bête et méchant
Si j’dois mettre des gants, j’t’arrache la jugulaire avec les dents
Et quand on fait la fête chez tes parents ça part en tapage nocturne
On fait tourner l’cul de la vielle alors que personne fume
Laisse moi prendre ma respiration
J’devrais être sponso MSN, tout l’monde prend mes citations
Trouve moi en pleine méditation dans un débit d’boisson
Ma gueule de bois ferais passer Pinocchio pour un vrai p’tit garçon
J’écris des tubes à l’encre de banane (What else?)
J’te refile des trucs via l’antre de ta femme
T’arrive à rapper super vite, pas mal
Mais si t’as du flow et pas de paroles, tu seras jamais plus fort que Scatman

T’aurais du arrêter l’rap au lieu d’arrêter l’école
T’aurais du lâcher la musique au lieu d’lâcher des coms
J’ai un truc énorme entre les jambes comme un contrebassiste
Aussi vrai que t’es pas français si t’as pas un oncle raciste
J’débarque comme un Tsunami
Tu vois défiler-défiler-défiler toute ta vie
Oh de lali, j’te fais passer sous le baby
Ton équipe fait pitié comme un orphelinat en Roumanie

J’rappe sous tipunch et les ladies bougent leur punany (ladies)
Arrêter d’mouiller j’ai l’impression d’baiser sous la pluie
J’arrive tête de gondole, texte de mongol
Tu-tu-tu-tu-tu bouges ta bête de coupe au bol
Avec ma p’tite copine on s’pète la tête au gin
J’la baise complètement dead comme si j’étais nécrophile
J’la trompe que dans les autres villes, ça compte pas
Alterophile sexuel j’soulève des meufs qui font 2 fois mon poids
J’traîne avec des futurs médecins et des ex-taulards
Skready Kruger à la prod et j’suis ton pire cauchemar
Gringe et Skread c’est Baudelaire et Mozart
Ablaye va t’refaire le portrait et il a jamais fait les beaux-arts
J’vénère les femmes a tête de chienne comme les Egyptiens
J’déteste les travs depuis qu’j’ai failli ken un Brésilien
Continue d’rapper des mythos, tu le fais si bien
Tu parles de douilles et d’plombs mais t’es électricien
Bref si t’as des couplets d’merde, bosse le refrain
Si c’est ça l’rap game, j’dois être le boss de fin
Si tu veux pomper St Valentin commence par avoir des rapports
Puceau, t’as du mal à baiser ta propre main
Dans la nouvelle scène j’suis le seul qui sort du lot
J’suis l’seul écrivain potable depuis Victor Hugo
J’marche sur l’eau, j’nage sur le bitume
Et ça fait 3 minutes Jimmy Punchline, 7ème Magnitude

[scratch]

Quand j’dis Jimmy, vous dites Punchline
Jimmy ! Punchline !

Orelsan La Fête est finie - Acheter l'album