Souviens-toi on s’était rencontré n’importe comment
J’étais bourré j’rentrais j’me suis gouré d’appartement
T’étais pas très belle, des tresses presque un beau visage
En détresse j’venais d’passer une soirée abominable
Petite fille embobinable, technique de drague d’ado minable
En un quart d’heure j’avais ma bite dans ta ceinture abdominale (houu !)
T’étais pas un modèle de chasteté
Y’avait la photo d’ton keum dans un coeur sur la table de chevet

Au bout d’trois mois ta fini par me jeter
On avait pourtant des bons rapports pas toujours protégés
Mais t’avais changé d’avis, tu voulais à peine me faire la bise
Tu voulais construire ta vie avec ton vraie p’tit ami
Et j’me suis dit: « Y’a 24 heures elle était sur moi en grand écart
Maintenant on sépare elle est super amoureuse de son vrai gars »

J’sais pas mais j’aimais pas, ça sentait l’embrouille et c’était l’cas
J’ai arrêté d’la voir afin d’éviter les dégats
J’pétais des câbles, j’commençais à l’aimer cette pute
Quand j’me suis retrouvé tout seul j’me suis barré sette-su
J’calculais plus personne j’me suis enfermé dans une bulle
Et une bouteille de Pitterson ça aide pas trop à prendre du recul…

Bref, avec le temps j’tai mis de coté
Jusqu’a ce que tu sonnes chez moi et tu m’annonces que tu veux discuter
T’as des problèmes et ça m’concerne, t’as lâché ton mec
Tu veux qu’on se remette ensemble et qu’on s’aime
T’as besoin d’mes conseils, tu veux arrêter les études
t’essayes de trouver du taf et tu sais pas où récolter des thunes
T’es enceinte de trois mois et demi,
Tu veux le garder mais tu sais pas si il est d’moi ou d’lui

D’abord on s’est kiffé des les premiers abords
On a eu des rapports puis tu m’as quitté d’un commun désaccord
Tu tombes enceinte tu lâches ton keum t’es prise de remords
Tu comptes sur moi pour te sortir de ton triste sort
D’abord on s’est kiffé des les premiers abords
On a eu des rapports puis tu m’as quitté d’un commun désaccord
Tu tombes enceinte tu lâches ton keum t’es prise de remords
Tu comptes sur moi pour te sortir de ton triste sort

« Et donc voila en fait j’suis enceinte et j’voudrais qu’on s’remette ensemble parce que j’t’aime et j’suis désolé mais »…

J’espère que tu blagues, j’espère que tu t’moques de moi
J’suis pas comme toi moi, j’avale pas n’importe quoi
Tu me la feras pas deux fois, comptes pas sur moi pour tes étrennes
Tu récoltes seulement ce que t’as semé même si c’est moi qui ai planté les graines
Ok t’es enceinte, Ok j’suis p’têtre le père du gamin
Mais pour les coups d’timp t’es loin d’avoir perdu la main
A part ton baratin t’as rien a m’apporter
J’t’aiderai jamais à élever ta portée
Je sais qu’tu trouves ça super cool, tu l’assortiras à ton sac à main
Tu seras une vraie mère poule quand tu l’emmmèneras faire les magasins
c’est malsain, qu’est-ce-que tu veux qu’j’te dise de plus ?
Félicitations, tu vas mettre au monde un futur fils de pute
Tu voulais un enfant avant d’avoir dix neuf ans
Mais tu connaitras pas son père sans lui faire une prise de sang
J’ai pas confiance je serais pas à la maternité
J’te déteste, peu importe les tests de paternité

J’suis p’têtre le père de ton fils,
J’sais pas, p’têtre, p’têtre pas
Tout ce que je sais c’est qu’tu veux jouer avec moi
50 pour cents de chances que je sois l’père
J’étais prèt à l’faire mais tu m’as piégé et laisser plus bas que terre
J’suis p’têtre le père de ton fils,
J’sais pas, p’têtre, p’têtre pas
Tout ce que je sais c’est qu’tu veux jouer avec moi
50 pour cents de chances que je sois l’père
J’étais prèt à l’faire mais tu m’as piégé et laisser plus bas que terre

« Petit, viens voir par ici, viens voir demi papounet, j’vais t’raconter une belle histoire avant de t’endormir »

J’suis la moitié d’ton père, comme si j’avais vidé qu’une seule boule
Jusqu’à ce qu’on s’embrouille j’trouvais qu’ta maman c’était une meuf cool
Mais elle a pris des mauvaises habitudes,
Comme de pas prévenir ses p’tits amis quand elle arrête la pilule
Elle vas t’mener la vie dure, elle a un sale caractère
Ca lui donne un côté chienne, j’la kiffais jusqu’à c’qu’elle me laisse en galère
Donc en gros c’est la guerre entre elle et moi
J’mettrais les voiles avant d’savoir qui a engrossé ta mère
Depuis, elle s’est remise avec l’autre et il croit que c’est ton vrai papa
Parce qu’il sait pas qu’elle se faisait déboîter quand il était pas là
T’es dans de sales draps, tu vas grandir dans une famille de merde
C’est à moitié ma faute, j’dirais plus jamais à une fille que j’l’aime
On s’croisera p’t-être dans un tribunal ou une émission
En attendant moitié de fiston, prends les bonnes décisions
Choisis tes fréquentations, résiste à la tentation
Et si tu baise sans capote…évites de cracher pendant l’action

J’ai 50 pour cent d’chances d’avoir mis ta mère en cloque
Quand elle trompait ton papa avec moiiiiiiii
Personne connaît la vérité sur cette affaire
Donc garde le pour toi, mais j’suis p’têtre ton père
Ou p’têtre paaaaaaas…

J’suis pt’être ton papa.

Orelsan La Fête est finie - Acheter l'album